E-mail
Histoire / Société arrow Revisiter l'Histoire arrow Des harkis envoyés à la mort -

Des harkis envoyés à la mort


COMMANDER

224 PAGES • Relié
Date de parution : 20 Mars 2014
ISBN 978-2-7082-4245-6
EAN-ISBN 9782708242456
Prix Unitaire: 22,00 €


Des harkis envoyés à la mort
Le sort des prisonniers de l’Algérie indépendante (1962-1969)
Fatima BESNACI-LANCOU

disponible en version numérique également

Que sont devenus les harkis restés en Algérie au lendemain des accords d’Évian du 18 mars 1962 accordant au peuple algérien le droit à l’autodétermination ? Quelles furent les conditions de détention des dizaines de milliers de ces supplétifs abandonnés par la France et prisonniers du nouveau régime ? Combien moururent ?

Cet ouvrage éclaire cette sinistre page de l’histoire. En s’appuyant sur la consultation d’archives inédites de la mission qu’effectua le comité international de la Croix-Rouge (CICR) dans l’Algérie indépendante entre février et septembre 1963 et sur les témoignages des rescapés de cette tragédie, Fatima Besnaci-Lancou révèle les conditions dans lesquelles de nombreux harkis furent emprisonnés, torturés, massacrés au mépris des accords d’Évian et des conventions internationales. Affectés sans aucune protection au déminage des lignes de défense Challe à la frontière marocaine et Morice à la frontière tunisienne, des dizaines de milliers d’entre eux périrent en effectuant ces travaux forcés. La France, bien qu’informée de ces faits, demeura indifférente. Seuls deux intellectuels, Maurice Allais et Pierre Vidal-Naquet, et un journaliste, Jean Lacouture, exprimèrent leur indignation. Le gouvernement français consentit à accueillir des harkis libérés ou évadés entre 1963 et 1969. Confinés dans des camps dans des conditions inhumaines, certains devront se battre pour obtenir la nationalité française qu’ils avaient perdue.

Ce livre apporte un élément essentiel à la connaissance des suites immédiates de la guerre d’Algérie. Il montre la reproduction de la violence sur les lieux mêmes où elle fut infligée par la puissance coloniale. Ballottés par l’histoire, les harkis prisonniers du gouvernement algérien furent doublement vaincus : proscrits dans leur pays, indésirables en France, ils furent victimes d’un crime d’États perpétré par l’Algérie et la France.





Fatima BESNACI-LANCOU

Fatima BESNACI-LANCOU, née en 1954 en Algérie, à Novi dans la région de Cherchell, est historienne. Elle est membre du Conseil scientifique du Mémorial du camp de Rivesaltes et de La Maison d'His (...)
Lire la suite: (Fatima BESNACI-LANCOU)


Avis des clients:

Il n'y a pas encore de commentaire sur ce produit.
Veuillez vous identifier pour poster un commentaire, s'il-vous plaît.
Plus de catégories
> Le XIXe siècle
> Le XXe siècle
> Le monde du Maitron
> L'histoire coloniale et post-coloniale
> L'histoire d'entreprises
> L'histoire de territoires
> autres



-->

A propos

Les Editions de l’Atelier s’attachent à mettre en valeur les expériences humaines afin d’analyser les grandes questions de société, décrypter le passé, inventer le présent. Les ouvrages visent à accroître la capacité de chacun à être acteur et à favoriser la transformation du monde vers plus de démocratie, de justice, de fraternité.

En savoir plus

 

Suivez-nous


Rechercher

newsletter

Amis des Editions de l’Atelier